RHUM DE LA RÉUNION

Rivière du Mat, Savanna, Isautier… Voici quelques-unes des marques qui ont donné leur excellente réputation aux rhums de la Réunion ! Une réputation méritée… Le rhum ne se réduit pas aux Antilles, il est parfaitement possible de sortir des sentiers battus et d’explorer d’autres contrées : voici l’enseignement que l’on peut tirer de l’existence des rhums réunionnais. Ceux-ci nous invitent à découvrir les charmes de l’Océan Indien. La Réunion : un terroir de rhum lointain où prennent naissance ces rhums blancs ou ambrés que nous vous présentons sur cette page…

Vous avez vu 48 article(s) sur 80

9%

Histoire du rhum de la Réunion

Colonisée par les Français au 17ème siècle, l’île de la Réunion - appelée à cette époque île Bourbon - se destine à la production de café.

La production de rhum reste artisanale ; en réalité, il s’agit d’une sorte de vin de canne dont le nom local est « fangourin ».

Au 19ème siècle, l’industrie sucrière se développe sur l’île, et la première distillerie voit le jour. Les cannes sont destinées principalement à cette industrie sucrière florissante, et donc le rhum est produit à partir de mélasse. Contrairement à la Martinique et à la Guadeloupe, de tradition agricole, ce sont des rhums traditionnels qui sont produits à la Réunion.

Au pic de sa croissance, le secteur affiche une vitalité surprenante : on finit par dénombrer, en 1860, 120 sucreries et 40 distilleries ! Mais la crise du sucre, les restructurations et fusions finissent par réduire le nombre des exploitations.

Aujourd’hui, on ne compte plus que 3 distilleries sur l’île : Savanna, Isautier et Rivière du Mat.

Notons l’apparition d’une marque commune à ces trois distilleries : Charrette, devenue l’emblème de l’île.

Les marques de rhum de la Réunion

Reprenons donc chacun des grands noms du rhum de la Réunion mentionnés plus haut :

Isautier : créée en 1845, c’est la plus ancienne distillerie de l’île. Elle est transmise de génération en génération au sein de la famille Isautier. Elle a obtenu sa première médaille lors de la troisième Exposition Universelle de Paris, en 1878. Une distinction dont bien peu de marques peuvent s’enorgueillir !

Savanna : 10 millions de litres de rhum sont produits chaque année au sein de la distillerie Bois-Rouge, et commercialisés sous le nom de marque Savanna ! Sa création remonte à l’année 1870. Elle est connue pour ses rhums « grand arôme », issus d’une fermentation longue, qui affichent de ce fait une intensité aromatique exceptionnelle.

Rivière du Mat : autrefois située dans la ville du même nom, elle a été reconstruite pierre par pierre dans la ville de Saint-Benoît, en 1984. 80 000 litres de rhum sont produits par jour : le rêve pour un Rum Lover !

Et enfin, le rhum Charrette, fruit d’une entente entre producteurs, devenu propriété du groupe La Martiniquaise puis du groupe Chatel, officiellement la marque réunionnaise la plus connue, et la plus consommée en France.

Quelle est l'histoire du rhum à La Réunion?

La production de rhum à La Réunion remonte au 19ème siècle, lorsqu'elle était une colonie française. Le sucre de canne, cultivé sur l'île depuis le 17ème siècle, a rapidement été transformé en rhum grâce aux méthodes de distillation apportées par les colons français. Si la majorité des distilleries réunionnaises produisent du rhum traditionnel également appelé rhum de mélasse, elles élaborent aussi ponctuellement des rhums agricoles.

Un exemple emblématique de rhum de mélasse est le rhum traditionnel Créol de la marque Savanna. Ce rhum illustre parfaitement la tradition et le savoir-faire réunionnais avec son goût riche et complexe.

Le rhum Rivière du Mât est quant à lui un exemple représentatif de rhum agricole réunionnais.

 Quelles sont les particularités du rhum réunionnais ?

Les conditions climatiques propres à La Réunion contribuent grandement aux saveurs distinctes de ses différents types de Rhum qui peuvent être très fruités ou épicés, comme c'est notamment le cas pour le rhum vieux Grande Réserve de la marque Rivière du Mât. De plus certains producteurs ont recours à une technique dite "Grand arôme" qui consiste en une longue fermentation favorisant ainsi le développement intense d’arômes.

Comment déguster au mieux un rhum de La Réunion ?

Il est recommandé de déguster le rhum à température ambiante pour apprécier toutes ses saveurs. Un verre tulipe ou Arôme, qui concentre les arômes, est vivement conseillé pour obtenir une expérience de dégustation optimale. Par exemple, pour apprécier ce rhum L'Appolonie Isautier il est nécessaire de prendre le temps de l’observer, de le faire tourner délicatement dans le verre avant de le porter au nez puis en bouche où il sera conservé quelques instants afin que le palais s’imprègne de la richesse de ses arômes.

Quels sont les meilleurs rhums de La Réunion ?

Il existe une grande variété de rhums provenant de La Réunion, chacun ayant ses propres caractéristiques et sa palette d'arômes unique. Ce Savanna 5 ans « traditionnel » ou encore ce Rhum XO Rivière du Mât font partie des rhums très prisés.

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.