Bally

Autrefois établie sur le domaine du Carbet à proximité de la montagne Pelée, Bally est une référence dans le monde des rhums martiniquais ! C’est le fondateur de la marque, Jacques Bally, qui invente la célèbre bouteille en forme de pyramide ainsi que les techniques de distillation et de vieillissement dont la plupart sont, aujourd’hui encore, utilisées. Vous pourrez découvrir ici les meilleurs rhums hors d’âge signés Bally, les grands millésimes - y compris l’un des tout premiers, de 1929, désormais pièce de collection de notre "Musée" - mais aussi les élégantes carafes ou les coffrets de luxe. Autant de trésors qui font de Bally une marque légendaire dans le cœur de tous les passionnés de rhums !

Vous avez vu 24 article(s) sur 42

9%

Qu’est-ce que le rhum Bally ?

Le Carbet est un domaine situé non loin de la montagne Pelée. Il s’agit d’un terroir volcanique, aux propriétés idéales pour la culture de la canne à sucre.

Au 18ème siècle, le baron de Lajus y fait l’acquisition d’une petite sucrerie munie d’un moulin à eau, construite en 1610. En 1902, l’éruption de la montagne Pelée qui détruit la ville de Saint Pierre épargne miraculeusement le domaine, mais celui-ci est saisi.

C’est Jacques Bally, un ingénieur des Arts & Manufactures, qui le rachète en 1917. Sa formation à l’Ecole Centrale de Paris lui donne le savoir nécessaire pour construire lui-même une nouvelle colonne à distiller et installer une machine à vapeur. Il accompagne cette amélioration de l’équipement d’une revalorisation foncière : rassemblant les terres morcelées, il rebâtit l’Habitation Lajus. Il crée la fameuse bouteille triangulaire, puis carrée, qui rend la marque célèbre dans le monde entier. Enfin, il a l’intuition de laisser vieillir ses rhums en fût, s’inspirant d’un procédé utilisé pour la production des grands alcools fins (Cognac, etc.). Un précurseur donc, dont le génie n’est plus à démontrer !

En 1996, le groupe Rémy Cointreau prend le contrôle de la marque : si les équipements sont modernisés, les méthodes de production artisanales mises au point par Jacques Bally sont conservées, et une partie du vieillissement s’effectue toujours dans la distillerie du Carbet.

La marque Bally ne commercialise que 250 000 litres par an. Cela permet de conserver le caractère rare et artisanal essentiel à la qualité d’un grand cru.

Guide d’achat

Le rhum vieux est la spécialité de la maison Bally. Des notes surprenantes de vanille et de bois sec viennent caresser le palais de celui qui a la chance de déguster une bouteille telle que ce Bally rhum vieux. Il n’aura alors qu’un seul rêve : retrouver ces saveurs, gorgées de tout le soleil de la Martinique.

Vous souhaitez faire plaisir à un ami, pour son anniversaire ? Si celui-ci est un amateur de grands crus, offrez-lui en cadeau l’édition Pyramides, qui reprend la mythique forme triangulaire, telle qu’elle a été conçue dans les années 30 par Jacques Bally. Elle se décline en plusieurs éditions limitées, à l’attention des collectionneurs, dont celle-ci.

Enfin, le millésime 1997, exceptionnel, est à réserver aux grandes occasions Vous découvrirez des saveurs encore insoupçonnées, que vous ne vous attendriez pas à découvrir dans un verre de rhum : des notes de Madère, une pointe de Rancio…

L’abus d’alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.